Célébration dans la violence au Burundi

Burundi

Célébration de la Journée Afrique prévu de construire solidarité et de courage contre la violence au Burundi

Les explosions de violence qui ont eu lieu entre les manifestants civils et la police depuis les nouvelles à propos du président Pierre Nkurunziza briguer un troisième mandat en violation de la Constitution et de l’accord de paix d’Arusha d’Août 2000, a laissé 19 morts et selon l’ONU, 50.000 Burundais ayant fui vers les pays voisins terrorisés par le climat pré-électoral. La tension dans cette situation est encore aggravée par le fait que les civils au Burundi n’a pas accès à l’information parce que, selon Sylvère Nsengiyumva de la Coalition pour la paix au Burundi (COPA); “Toutes les stations de radio privées ont été détruits (brûlés) et nous avons pas le droit à l’information”.

En guise de suivi des événements autour de la Caravane de solidarité africaine qui ont eu lieu au Burundi en Août 2014, le Centre de soutien ACTION en commémoration et de célébration de la Journée africaine a invité les initiatives locales et des personnalités médiatives respectifs du Burundi pour participer à et organiser un événement avec le afin de contribuer aux efforts conjoints pour mettre fin à la violence en cours, le maintien de la paix et de la cohésion sociale au Burundi.

À la lumière de ce qui précède, la célébration de la journée et les activités en Afrique sera centré sur la construction et le renforcement d’une culture de la solidarité panafricaine de peuple à peuple au Burundi. L’objectif d’un tel événement sera:

  • Se réunir pour célébrer la déclaration de la paix dans le monde
  • Anticiper les moyens de sortir de la crise au Burundi au cours de cette période électorale.
  • Influencer les décideurs politiques à négocier les intérêts fondamentaux du peuple et non leurs propres intérêts,
  • En solidarité avec d’autres luttes sur le continent, en soutenant l’intégration régionale et la libération des prisonniers politiques et des droits civils au Swaziland.

Les résultats:

  • Une série de solutions possibles seront identifiés et portés à l’attention du public et des politiciens pour interdire la violence électorale,
  • Les acteurs de l’APIX se réunissent pour célébrer la Journée africaine pour la paix.
  • Une pétition est signée par plus d’une centaine de personnes pour soutenir la libération des prisonniers politiques et des droits civils au Swaziland
X