Les voix des femmes dans les situations de conflit

Ugandan women celebrate hope through the help received at a legal aid clinic in Kawempe which raises public awareness and protects the legal rights of people affected by HIV/AIDS. The clinic is run by Plan Uganda with assistance from Australia.  Photo: Kate Holt/Africa Practice  To request copyright use and access to hi-res versions of this photo, contact the owner/organisation of this photograph.
Ugandan women celebrate hope through the help received at a legal aid clinic in Kawempe which raises public awareness and protects the legal rights of people affected by HIV/AIDS. The clinic is run by Plan Uganda with assistance from Australia. Photo: Kate Holt/Africa Practice To request copyright use and access to hi-res versions of this photo, contact the owner/organisation of this photograph.

Comment les hommes et les femmes diffèrent dans l’expérience du conflit et de contributions à l’édification de la paix

Prendre toutes les voix comptent: CoP Réunion

Bénéficiaires de la prendre toutes les voix comptent réunis pour la Communauté de réunions régulières de pratique pour partager leurs expériences et leurs conclusions sur les différents projets sur lesquels ils travaillent et l’identification de certains des défis que les partenaires sont confrontés et qui essaient de trouver un moyen d’avancer.

Une Communauté de l’engagement de la pratique axée sur les groupes de genre et marginalisés contre le cadre de l’engagement citoyen-gouvernement. Ce fut une discussion sur la façon dont les partenaires traitées cette question, de partager leurs expériences et les défis auxquels ils ont été confrontés dans leurs projets.

Le Centre de soutien ACTION fait un bref exposé sur les projets de recherche MAVC, le partage des expériences de l’Ouganda, Zanzibar et Johannesburg. Dans le cadre du projet, la recherche a été menée en Ouganda, Zanzibar et Johannesburg sur le rôle de la technologie dans l’alerte précoce et la mesure dans laquelle il peut renforcer la participation citoyenne.

ASC embrasse une approche de genre à la transformation des conflits dans tout le travail que nous faisons. Ceci est soutenu par les idées que le conflit affecte les femmes et les hommes différemment. Ceci est principalement dû à leurs rôles et responsabilités différentes à la famille, la communauté et au niveau national. Une perspective de genre est donc très important étant donné que les hommes et les femmes ont tendance à avoir des perspectives différentes sur un conflit particulier et peuvent avoir des intérêts divergents, d’où les deux analyses sont très crucial.

Les hommes et les femmes ont également différentes contributions à faire pour répondre à engager et les conflits. Voilà pourquoi il est important de veiller à ce que les voix de ceux qui sont habituellement laissés de côté sont également entendus. Les voix de femmes, les enfants et les jeunes sont aussi crucial que les voix de quelqu’un d’autre dans la communauté. Dans la recherche que l’ASC a mené tous ces aspects ont été mis en examen pour évaluer l’impact d’un conflit et d’identifier les stratégies appropriées pour l’action et les groupes possibles et les acteurs de relier avec ou soutien.

Toutefois, la société patriarcale favorise les hommes et sape la participation des femmes. Ceci est l’un des défis qui empêche parfois les progrès, que les femmes ne sont pas toujours donnés d’espace pour exprimer leurs opinions.

De la recherche entrepris il est apparu que les femmes ont des problèmes spécifiques affectant leur participation; par exemple, de suivre une formation et des ateliers. ASC a réussi à organiser des formations et des ateliers visant à autonomiser les femmes et leur fournir les compétences qui permettent une contribution plus confiants pour les dialogues et la résolution de problèmes. En conséquence, de trouver les rôles et les contributions complémentaires est la clé de stratégies efficaces.

X