Le potentiel de la Chine-Afrique Collaboration

China

Combien d’entre nous ont pris le temps cette année de se rappeler que 2015 est le 70e anniversaire de l’année de la défaite du fascisme? Combien d’entre nous ont même entendu parler, ou au moins rappeler, l’autrefois célèbre conférence de Bandung de 1955?

En regardant en arrière est souvent la meilleure façon de commencer si nous essayons de travailler où nous en sommes, et où il est nous devrait aller prochaine. Se souvenir de la défaite du fascisme et du changement significatif des forces mondiales annoncée cette période nous rappelle que les commandes mondiales dominantes ne sont jamais que temporaire. Rappelant l’esprit des discussions à Bandung, la première réunion des Etats africains et asiatiques nouvellement indépendants qui a rencontré en 1955 pour promouvoir la coopération et s’opposer au colonialisme, nous rappelle aussi tout à fait à quel point nous avons déjà venu.

2015 sera aussi dans les mémoires comme une année où changeantes forces mondiales du mal à trouver un nouvel équilibre. Allons-nous sortir d’un monde multipolaire, et un nouvel engagement pour le dialogue et la résolution coopérative de problèmes, reconnaître l’interdépendance de notre avenir commun? Ou sommes-nous destinés à devenir des observateurs d’une approche militarisée passant à composer avec les différences que les puissances mondiales existantes utilisent la force pour asseoir et à consolider les formes dominantes de maintenir le pouvoir et le contrôle?

Dans le contexte de ces discussions, le Comité ASC directeur a été invité à présenter une communication à l’Institut de Shanghai pour les études internationales au début de Juin sur la façon dont le Forum sur la coopération Chine-Afrique (FOCAC) pourrait être utilisé pour aider à réaliser les objectifs de développement durable. Les lecteurs se rappelleront l’implication de l’ASC dans les discussions autour de l’agenda de développement post 2015. Avec le 2 Juin publication de l’ébauche zéro des objectifs de développement durable (SDG de), un effort pour combiner des pistes parallèles de discussions mondiales Poster Rio et post 2015, les possibilités et les défis entourant un programme négocié de développement universel mondiale sont devenus de plus en plus apparente.

Avec le 6ème Forum sur la coopération Chine-Afrique prévue pour Novembre 2015, et accueilli par l’Afrique du Sud, la conférence de Shanghai a fourni une occasion utile d’arrêter et de réfléchir sur l’endroit où le processus global a obtenu, et quel potentiel le reste de 2015 pourrait tenir à une plus grande pays en développement d’Afrique et d’autres voix dans la détermination de la nature des futures trajectoires de développement. Co-organisé par Saferworld et l’Université chinoise de science politique et de droit les discussions des conférenciers de plusieurs instituts africains et chinois. Les sujets abordés comprenaient le rôle de la Chine dans la lutte contre les causes profondes des conflits en Afrique, l’avenir de la paix dans des régions instables comme l’Afrique de l’Est et les Grands Lacs et les implications de passage des rapports de force mondiaux et la gouvernance mondiale pour la paix sur le continent.

Cet engagement de la politique par l’ASC complète les consultations communautaires, nous avons été d’hébergement autour de la 2015 Agenda Poster développement. Notre intention est de développer un contre-discours aux scénarios apocalyptiques dominantes qui suggèrent que les gouvernements des pays ne sont que des élites cooptés par les forces intention mondiale sur le maintien de sous-développement et que ces forces contrôlent nos vies à un point tel qu’il est que par la révolution et confrontation que tout changement viendra.

Soulignant le caractère indivisible des programmes de paix et de développement, le brouillage des priorités nationales et internationales, les limites d’une approche nationale de l’Etat à changer les obstacles structurels et systémiques sous-jacentes à la transformation et l’importance des contributions intégrés de coopération de tous les secteurs de la société de l’ASC est la promotion de nouvelles approches du développement et de consolidation de la paix. Ces approches vont puiser dans le potentiel collectif des mouvements internationaux qui pensent globalement tout en agissant localement, et que mettre en pratique le pouvoir de la solidarité approches dans nos efforts communs pour construire une contre-force qui peut tirer parti des possibilités offertes par le SDG, FOCAC et de l’Agenda 2063 pour conduire un programme de paix et de développement véritablement transformateur.

X